Dieppe, le 27 novembre 2019 – Comme le confirment les résultats du Sondage sur le mieux-être des élèves du Nouveau-Brunswick, mené par le Conseil de la santé du Nouveau-Brunswick auprès des élèves de la 6e à la 12e année, trop de jeunes sont aux prises avec des problèmes de santé mentale.

« Nous remarquons dans nos écoles un nombre croissant de demandes d’intervention liées à des problèmes d’anxiété et de dépression chez les élèves, explique madame Monique Boudreau, directrice générale du District scolaire francophone Sud. Cette réalité que l’on retrouve dans nos écoles reflète un problème plus grand de société qui interpelle l’école, mais également toutes les instances de la communauté. »

Au DSFS, le mieux-être global des élèves est une composante de la triple mission, soit d’engager chaque élève dans sa réussite éducative, sa construction identitaire acadienne et francophone et dans le développement de son mieux-être global.

« Nous souhaitons créer des occasions pour promouvoir la santé et le mieux-être, sensibiliser les élèves et le personnel aux stigmas entourant cet enjeu et surtout implorer tous ceux et celles qui vivent des défis reliés à leur santé mentale d’en parler à une personne de confiance, que ce soit à un collègue de travail pour le personnel ou à un adulte œuvrant dans le milieu scolaire pour les élèves. Ces personnes de confiance pourront les aiguiller vers les ressources appropriées », ajoute madame Boudreau.

« Des initiatives de prévention et de sensibilisation en santé mentale sont en place dans les écoles, au niveau du district et de la province, et les efforts en ce sens doivent se poursuivre et s’intensifier », rappelle madame Boudreau.

Mentionnons, par exemple, la tenue du sommet Ma santé mentale en action, le 5 novembre 2019, à Shediac. À cette occasion, quelque 70 élèves provenant des dix écoles secondaires du district ont participé à des ateliers pour démystifier les tabous entourant la santé mentale.

Le Projet de la pleine présence dans les écoles du DSFS avec l’animatrice Roseline Bezeau permet cette année à 70 enseignantes et enseignants d’une vingtaine d’écoles du district d’explorer les bienfaits de la méditation, de la respiration consciente et de la gratitude avec leurs élèves.

De plus, la formation Premiers soins en santé mentale est offerte aux membres du personnel scolaire pendant l’année, et ce, dans toutes les catégories d’emplois, afin de les outiller à mieux reconnaître les problèmes de santé mentale chez les élèves.

Le Programme de santé mentale positive, les initiatives en lien avec les enjeux LGBTQ+ et l’intimidation et des ressources telles Le Maillon en sont d’autres exemples.

« Nous devons poursuivre nos efforts et mettre la santé mentale de nos élèves et de notre personnel en priorité, car ces personnes forment la richesse de notre organisation, elles contribuent à façonner notre société et à changer le monde », conclut madame Boudreau.

- 30 - 

Source :

Ghislaine Arsenault
Directrice des relations stratégiques
District scolaire francophone Sud
Ghislaine.arsenault@nbed.nb.ca
506 856-3183

Adresse

425, rue Champlain
Dieppe, NB
E1A 1P2

Télécopieur

(506) 856-3254

Vous avez des questions?