Le logo, qui représente un arbre stylisé en mouvement, comporte plusieurs éléments porteurs de sens.

  • Les racines de l’arbre symbolisent les racines acadiennes et francophones qui nous permettent encore aujourd’hui de nous tenir debout;
  • Le personnage caché dans le tronc de l’arbre symbolise à la fois la croissance du district, l’élève qui grandit et l’adulte qui par son enseignement, permet d’élever les esprits;
  • Les bras élevés symbolisent la fierté, la réussite scolaire et la volonté de s’exprimer;
  • Les feuilles colorées symbolisent la diversité, l’inclusion et le respect de toutes les différences;
  • Les courbes symbolisent le mouvement, la capacité de s’adapter au changement.

Les conseils d’éducation (CED) ont été créés afin que les parents et la population en général puissent participer activement à la gestion du système scolaire.

Le CED est chargé d’établir l’orientation et les priorités du district scolaire et de prendre des décisions sur le fonctionnement du district et de ses écoles. Il a le pouvoir de prendre des décisions et d’établir des politiques sur un large éventail de questions qui ont trait aux écoles de son district. De plus, le CED est en mesure d’élaborer des politiques sur des questions relevant de sa propre autorité ou de l’autorité de la direction générale aux termes de la Loi sur l’éducation.

Élus, les conseillers et conseillères sont des personnes qui s’intéressent à l’éducation et qui connaissent bien leur milieu. Cela leur permet de s’assurer que les programmes et services répondent bien aux besoins de leur population.
Engager chaque élève dans sa réussite éducative, dans sa construction identitaire acadienne et francophone et dans le développement de son mieux-être global.

L’article 23 de la Charte canadienne des droits et libertés détermine qui a droit à l’éducation de langue française au Canada.

Pour avoir le statut d’ayant-droit, un parent doit :
  • être citoyen canadien ou citoyenne canadienne ;
  • avoir appris le français comme première langue et le comprendre encore ;
  • avoir fréquenté une école primaire de langue française au Canada ;
  • ou encore avoir un enfant qui a reçu ou reçoit son éducation en français au Canada. L’article 23 accorde donc aux parents en milieu minoritaire une garantie constitutionnelle relative à la langue d’instruction de leurs enfants.

De plus, la Loi sur l’éducation du Nouveau-Brunswick stipule qu’un enfant ayant une compétence linguistique suffisante en français peut être admis à l’école de cette langue.

Enfin, si un enfant ne parle ni le français ou l’anglais, il est possible de l’inscrire à l’école francophone.
Section 23 of the Canadian Charter of Rights and Freedoms defines who is entitled to an education in French in Canada.

To obtain the status of rights-holder under the Charter, a parent must:
  • Be a Canadian citizen;
  • Have learned French as their first language and still have the capacity to understand it;
  • Have attended a French language primary school in Canada;
  • Have a child who has received or is receiving education in French in Canada.
  • Therefore, Section 23 provides parents living in a minority setting with a constitutional guarantee of the right to their children’s language of instruction.
  • In addition, the New-Brunswick Education Act states that a child with enough French language skills may be admitted to a school in that language.

Also, if a child speaks neither French nor English, he or she may be enrolled in a French school.
Le français est la langue de communication privilégiée dans les échanges entre le personnel et les parents. Toutefois, le personnel est autorisé à faire preuve de souplesse lors des interactions interpersonnelles avec les parents qui ne parlent pas français. Il est important d’offrir un accueil chaleureux et un accompagnement efficace à tous les élèves et parents qui franchissent les portes des écoles de notre territoire. Nous voulons certainement établir une bonne communication pour toutes questions liées à l’apprentissage, au mieux-être et à la sécurité de votre enfant. Si un membre du personnel n’est pas à l’aise de communiquer dans une autre langue que le français, il lui est possible de demander l’aide d’une ou d’un collègue, ou encore d’un interprète, pour faciliter la communication.
French is the preferred language of communication between staff and parents. However, staff is allowed flexibility in their interpersonal interactions with parents who do not speak French. It is important to provide a warm welcome and effective support to all students and parents who walk through the doors of the schools in our jurisdiction. We certainly wish to establish positive communication for all issues related to your child’s learning, well-being and safety. If a staff member is uncomfortable communicating in a language other than French, they can ask for help from a colleague to facilitate communication.
La période d’inscription à la maternelle débute en octobre de chaque année pour la rentrée scolaire de l’année suivante. Si vous avez manqué la période d’inscription, il est toujours possible d’inscrire votre enfant.

Oui, il est possible pour des organismes ou individus de louer des espaces scolaires (gymnases, salles multifonctionnelles, amphithéâtres, salles de réunion, etc.). Cette pratique permet de maximiser l’utilisation de nos installations, en plus d’ouvrir l’école à la communauté. Toutefois, ces espaces sont seulement disponibles pour location les soirs et la fin de semaine, ou encore pendant la période estivale, et la location de celles-ci ne comprend pas l’accès au réseau Internet.

Un service d’avis personnalisés par courriel annonçant les retards et fermetures est offert. Ce service permet de recevoir des avis spécifiques à l’école et au trajet d’autobus de votre enfant ou encore des avis généraux sur les fermetures d’écoles.

Afin de recevoir ces avis, vous pouvez vous inscrire en ligne et modifier vos paramètres en tout temps.

Voici donc les cinq moyens de se renseigner au sujet des retards et fermetures :
Courriel
Compte Twitter du district 
Radios locales
Numéro sans frais : 1-877-551-5553 (par régions)
Site Web du district, sous Retards et fermetures
Il est possible de partager vos préoccupations au secteur du transport scolaire. Toutes les demandes et plaintes doivent être formulées par l’entremise du formulaire en ligne. Toutefois, s’il s’agit d’une urgence, une situation qui nécessite une intervention immédiate, prière de communiquer avec l’école de votre enfant.
Au District scolaire francophone Sud, la décision de fermer les écoles en cas de mauvais temps relève de la direction générale. Pour son équipe du transport scolaire, la journée débute vers 5 heures. Le responsable consulte les rapports météorologiques de toutes les régions desservies par notre district.

Il consulte ensuite les rapports et le personnel du ministère des Transports et de l’Infrastructure pour connaître l’état des routes, tant en milieu urbain qu’en région rurale.

C’est alors que la chaîne téléphonique commence avec les responsables des transports scolaires des districts avoisinants. Comme le nôtre couvre un large territoire, cette collaboration permet d’obtenir un meilleur portrait des conditions et de prendre une décision en fonction des conditions de chaque région.

Une fois la décision prise, un peu avant 6 heures, le tableau des retards et fermetures en ligne est mis à jour. Un message est envoyé par courriel aux radios locales de même qu’aux personnes abonnées aux notifications du transport scolaire.

Comme la décision est prise à partir de l’information disponible entre 5 heures et 6 heures, il se peut que dame nature nous joue ensuite des tours et que notre décision devienne discutable.

Sachez que la décision finale de ne pas envoyer votre enfant à l’école dans le cas de météo incertaine vous revient. Vous êtes toujours libre d’exercer ce droit en avisant l’école de votre décision.

Nous souhaitons maximiser le temps d’apprentissage des élèves en gardant les écoles ouvertes le plus possible, mais notre priorité demeure toujours la sécurité des élèves. Les membres de notre équipe du transport scolaire travaillent d’ailleurs très fort pour s’en assurer.
Oui, il est possible de faire une demande pour que votre enfant puisse fréquenter une école hors zone. Avant d’en faire la demande, il faut savoir que ce changement entraîne des implications. Par exemple, votre enfant n’aura plus accès au transport scolaire.
Plus de détails au sujet des transferts hors zone et formulaire de demande.

Plusieurs occasions de bénévolat sont offertes aux parents et aux membres de la communauté qui ont à cœur l’éducation et le développement de la jeunesse. Renseignez-vous auprès de l’agent ou l’agente de développement communautaire de l’école de votre enfant ou de votre communauté afin de connaître les activités de bénévolat possibles, qu’il s’agisse de sports, des arts et de la culture, de littératie, de projets d’entraide ou autres. Vous avez une contribution intéressante à offrir au milieu scolaire ? Faites leur part de vos idées. Pour devenir bénévole auprès des élèves, les personnes intéressées doivent obligatoirement présenter une vérification du casier judiciaire. Cette mesure est prise afin d’assurer la sécurité des élèves.
Dans le cadre de la mise en œuvre de l’école communautaire entrepreneuriale, des partenariats sont développés avec des personnes, des entreprises et organismes de la communauté qui souhaitent contribuer au système d’éducation. Ces partenariats peuvent comprendre des contributions en temps, en matériel, ou encore des contributions financières au district ou à une école spécifique. Pour en savoir plus, consultez la page Bénévolat et partenariats.
Le District scolaire francophone Sud est présent dans les médias sociaux afin de mettre en valeur les projets et initiatives des élèves et du personnel.

Aimez la page Facebook du district et suivez le district sur Twitter.

De plus, découvrez les postes offerts au district par l’entremise de la page LinkedIn

Nétiquette
La nétiquette est l’ensemble des règles de conduite et des conventions de bienséance régissant le comportement des internautes sur internet et dans les médias sociaux. Sur sa page Facebook, sur son fil Twitter et sur sa page LinkedIn, le District scolaire francophone Sud diffuse des nouvelles et informations que les usagers peuvent commenter.
Les commentaires qui ne respecteront pas la nétiquette seront supprimés. Il peut s’agir de messages jugés irrespectueux, déplacés ou qui portent atteinte à l’intégrité d’un élève, d’un parent, d’un membre du personnel ou de l’organisation.

Le personnel des communications s’engage à assurer une veille et un suivi de ses médias sociaux pendant les heures régulières de travail. Les plaintes ne seront toutefois pas traitées par l’entremise des médias sociaux.
Si vous possédez de l’information au sujet de menaces envers des élèves ou des membres du personnel, vous êtes tenus de la partager avec la direction de l’école ou du district, ou encore de signaler le 911 selon le niveau d’urgence. De plus, si vous êtes convoqués à une rencontre pour discuter de questions de sécurité, soyez assurés que les étapes de l’évaluation de la menace seront respectées intégralement et que l’objectif poursuivi sera toujours la sécurité de tous.

Le bureau central du District scolaire francophone Sud est situé au 425, rue Champlain, Dieppe, Nouveau-Brunswick E1A 1P2. Le numéro téléphone de la réception est le 506 856-3333.

Adresse

425, rue Champlain
Dieppe, NB
E1A 1P2

Télécopieur

(506) 856-3254

Vous avez des questions?